TIGANDÉ

 

Photos © Chris Saunders

_39B9904.jpg
 
_39B9952.jpg

Dans le cadre du Parcours Saint Germain 2017 « Fragments d’un voyage immobile » Marie Mercié passe à l’heure africaine et propose “TIGANDE ou Qui n’aime pas les chapeaux n’a jamais vécu sous un soleil tapant”, une exploration du couvre chefs par l’artiste Jay One Ramier. 

 

Marie Mercié a souvent travaillé les coiffes africaines, mais à l’occasion de ce Parcours Saint Germain, elle laisse Jay One Ramier, l’interpréter à sa guise. Une collaboration-conjugaison qui valorise savoir- faire et usage traditionnel tout en l’inscrivant dans un urbain très contemporain. 

La première fois que Jay One Ramier voit un chapeau, c’est aux Antilles, lorsque son père le met en partant tôt le matin, pour s’occuper des animaux, comme le font beaucoup de guadeloupéens ayant vaches et taureaux comme seul capital. En réalité tout homme et toute femme travaillant dans les champs portent le chapeau. Les coupeurs de cannes à sucre, les pécheurs, les fonctionnaires, aussi, même si à des fins plus esthétiques pour ces derniers. Le chapeau est donc un des accessoires pas si accessoire et parfois aussi une mode incontournable a laquelle n’a jamais échappée l’attention de Jay One devenu avec le temps grand amateur de chapeaux. 
Plus tard, lors d’un voyage au Sénégal, il découvre le TINGANDÉ chapeau qu’arborent les bergers foulas ou peuls du Sahel. Afin de le porter, il lui donne un aspect plus urbain et l’adapte. 
C’est avec la même énergie que Jay One Ramier ce lance dans cette aventure. 

 

Jay One Ramier a pour démarche artistique de construire, à travers des expressions protéiformes, un récit inspiré par la diversité de la diaspora panafricaine - de la côte ouest-africaine au continent américain - avec pour ligne de fuite un nouveau système universel des représentations. Son travail catalyse l'iconographie de la lutte et de la résistance de la culture populaire des peuples « Africains » de par le monde. 

Sous le nom de Jay One, Ramier est également un acteur incontournable de l’art urbain et graffiti artiste incontournable, membre fondateur des mythiques BBC. Aujourd’hui encore, il joue un rôle-clé dans l’analyse et la critique de l’Art Urbain et à ce titre intervient régulièrement dans des institutions muséales et autres biennales (Centre Georges Pompidou - MNAM, Biennale de Venise). Fondateur de fanzines et auteur de livres dédiés à la culture hip hop, il est également auteur et directeur artistique de revues tournées vers les artistes africains et les « territoires du sud ».

ulysse genet